Lundi 12 avril, 2021

Le Basque National Orchestra et Robert Trevino présentent dans leur premier disque commun le compositeur basque le plus universel : Ravel

Le Basque National Orchestra et Robert Trevino présentent dans leur premier disque commun le compositeur basque le plus universel : Ravel

Après son lancement il y a quelques jours au niveau international par la maison de disques Ondine Records, le Basque National Orchestra présente l’enregistrement de son Ravel symphonique le plus désiré et exigeant comme une gageure dans son parcours musical. 

Né à Ciboure, Maurice Ravel est un compositeur universel interprété dans le monde entier et dont le Basque National Orchestra fait sien. C’est pourquoi Robert Trevino, après avoir dirigé son œuvre avec maestria à l’occasion de nombreux concerts de Saison ou à la première de l’orchestre au Théâtre des Champs-Élysées de Paris, a, dès le début de sa titularisation, voulu explorer en profondeur l’identité basque de Ravel, ainsi que partager avec le monde ce que cet orchestre sait et comprend du langage de ce compositeur.

D’après Trevino : « Pour le Basque National Orchestra, enregistrer un album solo de Ravel est un défi majeur, parce que les gens connaissent extrêmement bien ce répertoire, et qu’il a été très bien enregistré. Il a été parfaitement interprété tout au long de l’histoire. Alors (…) pourquoi devons-nous le faire ? Je pense qu’il est très important de reconnaître que le Basque National Orchestra ressent une grande affinité avec la musique de Maurice Ravel. »

Le résultat de ce temps de travail se révèle comme le Ravel symphonique le plus attendu avec des arguments qui peuvent donner des pistes de son intérêt renouvelé. Sur ce point, Trevino déclare : « Il y a de nombreux passages dans la musique de Ravel que vous pouvez indiquer comme typiquement basques, des rythmes ou des expressions idiomatiques populaires qui sont cachés dans toute sa musique. Ravel était franco-basque et, même s'il y a beaucoup de couleur française dans sa musique, il y a également de la franchise et de la détermination basques. Nous nous sommes plongés dans sa musique et nous avons repensé à ce compositeur magistral, en lui trouvant des vérités qui sont peut-être moins évidentes pour les orchestres non basques. Cela a été une grande expérience. »

C’est la première fois que Trevino enregistre Ravel, contrairement au Basque National Orchestra qui compte dans sa grandes sonothèque une autre monographie de Ravel enregistrée en 2000 avec le chef titulaire de l’époque, Gilbert Varga, et Joaquín Achúcarro. Cet enregistrement a capté les deux concerts pour piano donnés par le pianiste de Bilbao et l’Aubade du bouffon, récupéré avec La Valse, Boléro, Rapsodie espagnole, Pavane pour une infante défunte et Une barque sur l´océan

L’enregistrement a eu lieu en octobre dernier à l’Auditorium Kursaal, et une plateforme supplémentaire a été ajoutée à sa grande scène pour permettre aux 90 musicien(ne)s environ qui abordent le grand Ravel symphonique de maintenir les distances de sécurité exigées actuellement.

 

 

Premières réactions au niveau international

 

Présenté sur CD et au format numérique sur de grandes plateformes comme Spotify, Amazon et Apple Music, ce nouveau Ravel réunit un recueil d’œuvres très connues dans le monde entier. C’est peut-être pour cela que faire aujourd'hui une monographie de Ravel ajoute de la difficulté au fait de parvenir à attirer l’attention. Mais à partir de ce regard différent que l’orchestre et le chef ont voulu obtenir dans cet enregistrement, son lancement il y a quelques jour au niveau international a déjà obtenu l’attention des grandes plateformes de référence sur ce marché grâce à un positionnement stratégique.

Certaines de ces réactions sont indiquées par la suite :

  • Sur Spotify, l'album a été intégré à la liste « Very best classical new releases » (Meilleurs nouveaux lancements de musique classique).
  • La prestigieuse publication Gramophone a ajouté le disque dans sa playlist d’Apple Music « Essential new albums of the week » (Nouveaux disques essentiels de la semaine).
  • Également sur Apple Music, Pavane pour une infante défunte s’est positionnée comme première œuvre de la Liste A de Musique classique.
  • La publication australienne Limelight a nommé ce disque album du mois.

 

 

À propos d’Ondine Records

 

Cet enregistrement porte la patte du prestigieux label finlandais Ondine. Trevino a pris un engagement annuel d’enregistrements auprès de cette maison de disques. Il a commencé par l’enregistrement de l’intégral des symphonies de Beethoven avec l’Orchestre symphonique de Malmö, dont il est également chef titulaire. Puis, il a démarré son parcours discographique avec le Basque National Orchestra dans un double enregistrement : le Ravel le plus symphonique et un deuxième enregistrement réalisé en septembre dernier avec des compositeurs américains peu connus.

Ondine, qui appartient au groupe Naxos, est l’un des labels indépendants les plus prestigieux au monde. Elle réalise régulièrement des enregistrements avec d’autres grands chefs tels que Christoph Eschenbach, Vladimir Ashkenazy, Esa-Pekka Salonen et Hannu Lintu.

« Ondine choisit des artistes avec lesquels elle peut travailler en étroite collaboration », déclare le directeur fondateur du label Reijo Kiilunen. « Nous essayons de garder uniquement quelques grands artistes, ceux qui proposent des interprétations visionnaires et imaginatives du répertoire habituel, et qui ont un esprit aventurier qui les pousse à présenter au public des découvertes musicales moins connues et fascinantes. Robert Trevino répond parfaitement à ces exigences en tant que chef doté d'un grand pouvoir musical et d'un esprit original et curieux. »

Reijo Kiilunen poursuit : « Robert Trevino et le Basque National Orchestra ont une approche très caractéristique et différente, et un son fabuleux, et cette idée que le chef américain les guide dans la musique d'un génie basque m’a semblé géniale. Ce premier lancement est une véritable révélation de la magnifique interprétation de la musique de Maurice Ravel par l’orchestre avec Trevino. La réponse internationale initiale a été enthousiaste et je pense que d’excellentes critiques sont attendues. Je félicite l’orchestre et Trevino pour ce début impressionnant et j’attends avec impatience les prochains lancements. »

 

 

Où obtenir ce disque

 

Le disque est disponible sur les plateformes numériques principales comme Spotify, Apple Music, iTunes et bien plus encore.

Des copies physiques ont également été mises à la vente dans de nombreux établissements commerciaux.

Prochains événements

Concerts & Billetterie octobre

1 Ve
2 Sa
3 Di
4 Lu
5 Ma
6 Me
7 Je
8 Ve
9 Sa
10 Di
11 Lu
11 octobre, 2021 Lundi, 19:30 h.
Saison symphonique BRAHMS Fest Robert Treviño Pamplona/Iruña
BRAHMS Fest
12 Ma
13 Me
13 octobre, 2021 Mercredi, 19:30 h.
Saison symphonique BRAHMS Fest Robert Treviño Donostia / San Sebastián
BRAHMS Fest
14 Je
15 Ve
16 Sa
17 Di
18 Lu
19 Ma
20 Me
20 octobre, 2021 Mercredi, 19:30 h.
Autres activités Kalakan + Euskadiko Orkestra Juanjo Ocón Pamplona/Iruña Acheter des billets
Kalakan + Euskadiko Orkestra
21 Je
21 octobre, 2021 Jeudi, 19:30 h.
Autres activités Kalakan + Euskadiko Orkestra Juanjo Ocón Vitoria/Gasteiz Acheter des billets
Kalakan + Euskadiko Orkestra
22 Ve
22 octobre, 2021 Vendredi, 19:30 h.
Autres activités Kalakan + Euskadiko Orkestra Juanjo Ocón Bilbao/Bilbo Acheter des billets
Kalakan + Euskadiko Orkestra
23 Sa
23 octobre, 2021 Samedi, 11:00 h.
Matinées de Miramon Matinée 3: Hirusta Trio Donostia / San Sebastián
Matinée 3: Hirusta Trio
23 octobre, 2021 Samedi, 20:00 h.
Autres activités Kalakan + Euskadiko Orkestra Juanjo Ocón Donibane Lohitzune/St Jean de Luz Acheter des billets
Kalakan + Euskadiko Orkestra
24 Di
25 Lu
26 Ma
27 Me
28 Je
28 octobre, 2021 Jeudi, 18:00 h.
Saison symphonique Tchaikovsky + Gaigne Jaume Santonja Donostia / San Sebastián
Tchaikovsky + Gaigne
28 octobre, 2021 Jeudi, 20:15 h.
Saison symphonique Tchaikovsky + Gaigne Jaume Santonja Donostia / San Sebastián
Tchaikovsky + Gaigne
29 Ve
29 octobre, 2021 Vendredi, 18:00 h.
Saison symphonique Tchaikovsky + Gaigne Jaume Santonja Donostia / San Sebastián
Tchaikovsky + Gaigne
29 octobre, 2021 Vendredi, 20:15 h.
Saison symphonique Tchaikovsky + Gaigne Jaume Santonja Donostia / San Sebastián
Tchaikovsky + Gaigne
30 Sa
31 Di